La femme muette, de Mathieu Albaïzeta (4/5)

Titre : La femme muette
Auteur : Mathieu Albaïzeta
Éditeur : Les éditions des lacs
Date de publication : 20 octobre 2020
Nombre de pages : 180 pages

De quoi ça parle ?

En 2013, Louise, une vieille dame, meurt chez elle. Son mari René voit arriver la police et les pompiers. Que s’est-il passé ? Pour comprendre, il faut revenir en arrière…
Dans les années 1960, Louise fait la connaissance de René. Séduisant et attentionné, il a tout pour plaire. Après quelques balades et dîners en amoureux, ils se marient et emménagent ensemble. Ils sont vite rejoins par Michel et Corinne, deux beaux enfants. La famille semble nager dans le bonheur… Malheureusement, il sera de courte durée : une odeur, le parfum d’une autre femme sur la chemise de René, fait voler en éclat ce paradis. Puis les années passent et le couple n’est plus qu’une façade : René, dont l’affection laisse place à la haine, multiplie les affronts et les trahisons. Louise est dans l’incompréhension, a-t-elle fait quelque chose pour que son mari change de comportement ? Meurtrie, elle plonge dans un mutisme émotionnel. Il n’y a que l’espoir de retrouver l’amour de René qui la fasse tenir, et encore, parfois elle aimerait quitter ce monde. Quelle vie peut-on avoir quand on est devenue une « femme muette » ?

Ce que j’en ai pensé…

Tout d’abord, un grand merci à Mathieu Albaïzeta qui m’a gentiment envoyé son livre, une belle découverte. Pour tout dire, je l’ai lu d’une traite jusqu’à tard dans la nuit. Cela révèle le talent de l’auteur pour nous accrocher !

  • J’ai aimé le rythme de ce roman, où la tension monte crescendo. On voit le poison s’insinuer progressivement dans ce foyer. Au début, René fait ses coups en douce (Louise ne sait rien, seuls les lecteurs sont mis dans la confiance), puis on le voit devenir de plus en plus perfide et manipulateur, ne cachant plus sa volonté de nuire… jusqu’au dénouement. Une escalade de la violence, qui ne laisse pas indifférent.
  • J’ai aussi apprécié la dimension psychologique de ce roman. Avec des mots simples et justes, des mots de la vie de tous les jours, l’auteur nous dépeint le quotidien de Louise et les émotions qui la traversent. René n’étant plus qu’une ombre terrifiante dans la maison, c’est désormais la douleur qui lui tient compagnie, ainsi que la résignation, car Louise accepte son sort de femme délaissée et garde tout pour elle. Son seul moyen d’expression est l’écriture de petits poèmes, qui ponctuent le livre. Grâce à eux, on comprend ce qu’elle ressent : elle est partagée entre l’idée d’en finir et l’espoir que tout redevienne comme avant… Car, par amour, Louise serait prête à tout pardonner si René le lui demandait. Ce roman démontre le pouvoir de l’emprise.
  • Personnellement, ce roman m’a laissé beaucoup d’interrogations. En tant qu’être humain, je me demande comment on peut en arriver là. Ce roman m’a remuée… ATTENTION SPOILERS (arrêtez-vous là si vous ne voulez pas savoir des éléments clés de l’intrigue). Comme on ne connaît pas les pensées de René, on ne connait pas ses motivations, ce qui laisse des pourquoi : pourquoi tant de méchanceté ? Pourquoi vouloir du mal à son épouse ? Pourquoi ne pas tout simplement la quitter ? Et Louise, comment ne peut-elle pas se rebeller, ne pas penser qu’elle mérite mieux que cette vie misérable ? N’a-t-elle aucune estime d’elle-même, aucun instinct de survie ? Je sais que l’emprise est un mécanisme puissant, mais certains comportements me semblent incompréhensibles, j’aurais aimé avoir plus de réponses.

Je ne peux que vous conseiller ce roman. En quelques heures, on retrace la vie de Louise et on ne peut qu’être touchée par cette femme, muette devant les épreuves. Est-ce que vous l’avez-lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :