Bleu Calypso, de Charles Aubert (5/5)

Titre : Bleu Calypso
Auteur : Charles Aubert
Éditeur : Pocket
Date de publication : 9 janvier 2020
Nombre de pages : 330 pages

De quoi ça parle ?

Cela fait plusieurs années que Niels a quitté le tourbillon parisien pour s’installer dans une cabane au bord d’un étang, près de Sète. Désormais, sa vie est aussi calme qu’une mer d’huile, ses seules préoccupations étant ses parties de pêche avec son voisin Vieux Bob et son commerce de leurres à faire tourner. Mais cela ne va pas durer…
Un jour, après une sortie pour essayer sa dernière création, le Bleu Calypso, Niels découvre un cadavre dans l’eau, au milieu des algues ! Deux autres corps, méchamment amochés, ont été repêchés récemment dans les environs. Ce ne peut pas être une coïncidence, il y a forcément un lien entre ces crimes.
Quand Lizzie, la fille de Vieux Bob, une journaliste hyperactive, arrive en ville, Niels se retrouve malgré lui mêlé à l’enquête. Et, finalement, ce n’est pas pour lui déplaire !

Ce que j’en ai pensé…

Ce roman est une vraie pépite ! Et je ne suis pas la seule à le penser. La preuve ? Il a été sélectionné pour plusieurs prix littéraires, catégorie polar. Maintenant, laissez-moi vous dire ce qui m’a tant plu dans ce roman :

  • Premier bon point, l’enquête est palpitante ! D’un bout à l’autre, le lecteur est tenu en haleine. Charles Aubert maitrise le suspense à la perfection. Pour vous dire, j’ai vraiment eu du mal à le lâcher, et j’ai fini ma lecture à 2h du matin ! Et la résolution est surprenante et c’est agréable, car quoi de plus terrible qu’un polar prévisible, dont la découverte du coupable n’apporte aucune satisfaction.
  • J’ai aussi aimé le côté nature writing. Entre les scènes d’enquête, Niels se prend à rêver du côté de son lac, et on aperçoit alors la nature à travers ses yeux : c’est un havre de paix, où les poissons frétillent entre les algues, où les oiseaux survolent les flots. Dans certains passages, Niels nous apporte même son expertises sur certaines espèces. Cette nature omniprésente est une bouffé d’air frais.
  • Enfin, comme ce roman est considéré comme un « polar doux », il y a donc de la place pour d’autres thèmes que l’enquête, des thèmes plus humains : des réflexions sur la vie, sur l’envie d’une existence plus simple, loin des tumultes et des tracas. Tout cela distillé avec beaucoup d’intelligence et d’humour. Après tout, Niels n’est qu’un homme ordinaire, qui s’interroge sur le monde mais qui apprécie aussi les repas entre amis et la « bonne bouffe ».
  • J’ai trouvé amusant le fait que le nom « Rouge Tango » ait été glissé dans le récit… Ce nom étant celui du nouveau leurre crée par Niels et, donc, le titre du prochain livre de l’auteur, car les aventures de notre héros continuent !

J’ai vraiment adoré ce roman. Il contient tous les éléments qui me plaisent et, en plus de cela, l’auteur a l’air de quelqu’un de très sympathique, qui partage plusieurs points communs avec son personnage. Vous l’avez-lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :